Face à face : assurance vie vs assurance prêt hypothécaire

Nous avons assisté dans l’histoire à des combats poids lourds classiques. Dans le monde des finances personnelles, très peu de duels sont aussi excitants que ceux qui opposent l’assurance vie à l’assurance prêt hypothécaire. Ce duel s’apparente à ceux entre Rocky et Creed, Ali et Frazier ou Tyson et Holyfield — bon, pas tout à fait, mais vous comprenez.

Comme la boxe, l’achat d’une propriété peut vous donner des sueurs. C’est une expérience accablante et stressante, alors même si vous voulez protéger votre maison familiale au cas où il vous arriverait quelque chose, la lecture d’un autre contrat est sûrement la dernière chose que vous envie de faire. C’est pourquoi votre prêteur suggère que vous ajoutiez votre assurance prêt hypothécaire à vos versements hypothécaires. C’est très tentant d’accepter et d’en finir là.

Mais pas si vite!

L’assurance prêt hypothécaire peut sembler être le choix tout désigné, après tout, le mot « hypothèque » fait directement partie du terme! Avant d’apposer votre signature sur la ligne pointillée, vous serez peut-être intéressé d’apprendre ce qui s’est passé lorsque nous avons mis ces deux produits d’assurance dans le ring en même temps.

Pour nous présenter cet affrontement, j’ai demandé à Jason Ransome, conseiller financier chez Ransome Financial Inc d’être notre invité spécial en guise d’arbitre.

C’est l’heure du match!

Round 1 : capital-décès — le paiement final

L’assurance prêt hypothécaire et l’assurance vie sont toutes les deux destinées à payer votre hypothèque en cas de décès afin que votre famille ne soit pas aux prises avec un fardeau financier. Cependant, dès le début du match, nous avons noté que l’assurance vie peut faire beaucoup plus pour votre famille que l’assurance prêt hypothécaire.

L’assurance vie vous permet de protéger le mode de vie et l’avenir de votre famille dans l’ensemble. Vous pouvez bien entendu étendre la protection à votre prêt hypothécaire et à d’autres dépenses comme les frais funéraires, les dettes, les frais de scolarité des enfants et comme remplacement du revenu pendant quelque temps.

De l’autre côté, l’assurance prêt hypothécaire remboursera uniquement votre prêt hypothécaire; ceci pourrait ne pas protéger suffisamment votre famille.

« J’ai vu de nombreux cas où les gens qui avaient une assurance prêt hypothécaire ont quand même perdu leur maison, car le conjoint avait du mal à payer l’impôt foncier en plus des dépenses courantes, » affirme Ransome. « L’assurance prêt hypothécaire ne couvre tout simplement pas les dépenses supplémentaires. »

Round 2 : coût — la valeur de ce que vous obtenez pour votre argent

Quand il s’agit d’assurance prêt hypothécaire, Jason dit ceci : « Vous n’en avez pas pour votre argent. »

C’est parce que l’assurance prêt hypothécaire protège seulement le montant non payé de votre prêt hypothécaire au moment de la demande de règlement. Cela signifie que, chaque fois que vous faites un versement hypothécaire, la valeur de votre assurance diminue.

Mais voici le hic : votre prime d’assurance demeure la même malgré le fait que la protection perd de sa valeur chaque mois! C’est exact, vous payez le même prix pour une assurance qui vaut de moins en moins avec le temps. Pour la plupart des types d’assurance vie, votre protection et vos primes d’assurance demeurent les mêmes pour toute la durée de la police.

Ce n’est que le deuxième round, et l’assurance hypothécaire perd déjà du terrain.

Round 3 : bénéficiaire — qui bénéficie réellement d’une police d’assurance?

Votre assurance prêt hypothécaire est liée à votre hypothèque, alors si vous décédez, le bénéficiaire est en fait le prêteur (banque, caisse populaire, prêteur privé, etc.) et non votre famille.

« Cela veut dire que la police ne vous appartient pas vraiment, car vous n’en avez pas le contrôle. Elle protège plutôt le prêteur que l’emprunteur, » affirme Ransome.

Selon Jason, trop de gens dépendent d’une assurance qui ne leur appartient pas, comme les avantages sociaux collectifs ou une protection en milieu de travail. Même si une assurance vaut mieux que pas d’assurance du tout, Jason soulève un point important : « une assurance vise à protéger votre famille, alors pourquoi se fier à quelqu’un d’autre en lui donnant le contrôle? »

« Dans le cas d’une assurance vie, la police vous appartient, alors vous décidez du montant de la protection nécessaire et vous désignez le bénéficiaire (votre famille), » explique Ransome.

Alors que le round 3 tire à sa fin, nous nous demandons si l’assurance prêt hypothécaire est encore dans la lutte. Ce sera votre famille ou la banque?

Round 4 : transférabilité — quelle police suivra vos changements?

Quand vient le temps de renouveler votre hypothèque, vous souhaitez peut-être changer pour un prêteur qui offre un taux d’intérêt plus bas. Mais si vous changez, vous devrez présenter une nouvelle demande d’assurance prêt hypothécaire, car votre police est liée à votre prêteur initial (rappelez-vous qu’il en est le bénéficiaire).

Cela signifie que vous ne pouvez pas transférer votre assurance prêt hypothécaire d’un prêteur à un autre. Ce manque de « transférabilité » peut vous coûter cher.

« Dans de nombreux cas, les gens vont changer pour un nouveau prestataire de services hypothécaires qui leur offre un taux d’intérêt plus bas avant de réaliser qu’il pourrait avoir une incidence sur le coût de l’assurance prêt hypothécaire, » explique Ransome. « car chaque fois que vous présentez une nouvelle demande d’assurance prêt hypothécaire, vous êtes plus âgé et votre état de santé peut avoir changé; ces facteurs causent l’augmentation de vos primes. »

Alors que nous amorçons la ronde finale, l’assurance prêt hypothécaire recule dans son coin!

Round 5 : commodité – est-ce que «rapide et facile» est avantageux à long terme?

Beaucoup de gens possèdent une assurance prêt hypothécaire à cause de sa commodité — vous achetez la protection directement auprès de l’institution qui finance votre hypothèque. Vos primes sont souvent attachées à vos mensualités hypothécaires.

« Le problème est que les gens qui présentent les avantages et les inconvénients d’une assurance prêt hypothécaire ne sont pas des professionnels formés en la matière, » affirme Ransome.

« Les demandes d’assurance prêt hypothécaire se font rapidement et facilement — il n’y a environ que cinq questions auxquelles il faut répondre. Le processus de demande pour une assurance vie est plus long avec environ trente questions ou plus auxquelles il faut répondre et il requiert souvent un examen médical; on ne s’étonne pas alors que l’assurance prêt hypothécaire n’offre pas le même niveau de protection. Et que certaines personnes qui sont approuvées pour une assurance prêt hypothécaire seraient en fait refusées pour une assurance vie. De plus, le fait d’être approuvé ne signifie pas que votre assurance prêt hypothécaire sera remboursée. »

La morale de l’histoire : la commodité est un bel avantage, mais pas aux dépens de la qualité de la protection de votre famille.

Et c’est la fin du match!

Sommaire : allons voir la décision des juges!

Il est évident à présent que l’assurance vie est la grande gagnante du match. Mais pour faire un résumé de notre analyse, Jason souligne les trois facteurs principaux qui ont coûté la victoire à l’assurance prêt hypothécaire :

  • L’assurance prêt hypothécaire ne vous permet pas de nommer un bénéficiaire
  • Vous ne pouvez pas présenter une demande de protection plus grande que votre dette hypothécaire — en conséquence, la plupart des gens sont sous-assurés
  • L’assurance prêt hypothécaire est un avantage qui perd de sa valeur — pourquoi choisir une protection qui perd de sa valeur quand vous pouvez acheter une protection qui ne la perd jamais?

« L’avenir est une question de choix, » affirme Ransome. « Vous ne pouvez pas prédire l’avenir, alors mettez toutes les chances de votre côté en choisissant l’assurance vie, c’est la meilleure façon de le faire. »

414855 FR (02/17)

1 L’entreprise Foresters, ses employés et les représentants en assurance vie n’offrent pas de conseils au nom de Foresters sur les questions juridiques, fiscales ou de succession. Si vous êtes intéressé par l’achat d’une assurance vie, il est recommandé de consulter un conseiller juridique, fiscal ou en matière de succession.

1 438
Jennifer Peckett

Jenn has a background in partner management and content marketing. She loves to tell stories through a variety of mediums including blog articles, videos and media materials. Jenn covers community outreach and personal finance topics. She enjoys putting a personal spin on her articles to help make finance topics relatable – while still educational!