La planification successorale – ce n’est pas que pour les mieux nantis

Avez-vous un patrimoine? Beaucoup de gens pensent qu’ils n’en ont pas, mais en fait, si vous avez des actifs, vous avez nécessairement un patrimoine. Votre patrimoine est constitué de tout ce que vous possédez, y compris votre maison, vos polices d’assurance vie, vos investissements et même la broche ayant jadis appartenu à votre grande-tante Rose et dont vous avez hérité.

Il n’est que normal que vous souhaitiez avoir un certain contrôle sur la façon dont ces choses seront distribuées à votre décès et c’est précisément là où intervient la planification successorale. Cela suppose de préparer un plan et des instructions qui dressent la liste de vos possessions, qui indiquent à qui vous voulez que celles-ci soient transmises et à quel moment vous voulez qu’elles le soient. Et, bien entendu, vous voulez éviter que votre succession ne soit grugée par des impôts et des frais juridiques excessifs. Voici quelques conseils sur la façon de vous y prendre :

Passez en revue vos actifs – Faites l’inventaire de l’ensemble de vos possessions, y compris immobilier, voitures, bateaux, véhicules récréatifs, polices d’assurance vie, investissements, épargne-retraite et toute autre chose précieuse ou ayant une valeur sentimentale pour vous ou votre famille (par exemple, votre collection de cartes de baseball, des bijoux de famille ou des meubles uniques). Réfléchissez à la façon dont vous souhaitez distribuer ces choses, de manière à éviter une querelle de famille ou au moins à en limiter le risque.

Mettez à jour les documents importants – Un plan successoral adéquat comprend plusieurs documents importants dans lesquels sont définies vos volontés quant à la distribution de vos actifs. À votre décès, votre succession passe par une période d’homologation au cours de laquelle le gouvernement avise vos bénéficiaires de votre décès, acquitte toute dette ou tout impôt impayé, établit l’inventaire de vos actifs et procède à la distribution des héritages et des cadeaux. Il faut penser à :

  • préparer un testament valide, dans lequel sont nommés un liquidateur, les légataires et un tuteur pour les enfants mineurs;
  • mettre à jour la liste des bénéficiaires des polices d’assurance et des placements;
  • faire des arrangements funéraires préalables;
  • créer un dossier « au cas où » ou une boîte virtuelle dans laquelle sont inscrits tous vos renseignements personnels et financiers.

Le rôle de l’assurance vie – L’assurance vie fait déjà partie intégrante de votre planification financière, mais elle peut également jouer un rôle important dans votre planification successorale. En règle générale, les sommes garanties d’une assurance vie versées à un bénéficiaire désigné sont libres d’impôt sur le revenu¹. De plus, si vous jugez que votre bénéficiaire n’est pas en mesure de gérer une somme forfaitaire importante, vous pouvez faire en sorte que la prestation de décès soit placée en fiducie, laquelle effectuera des versements mensuels au bénéficiaire. L’assurance vie entière avec participation Avantage Plus² de la Financière Foresters™ offre une multitude de caractéristiques, y compris des garanties intégrées et la possibilité de s’adapter à vos besoins et à ceux de votre famille au fur et à mesure que ceux-ci évoluent. Votre représentant financier peut vous fournir des renseignements complets sur le produit Avantage Plus et il peut vous aider à définir votre couverture selon votre planification successorale.

Les membres Foresters ont accès à Lien juridique, un bénéfice exclusif aux membres3 leur offrant la possibilité de discuter avec un avocat local de leur planification successorale ou d’autres questions d’ordre juridique.

1 En règle générale, les sommes garanties en vertu d’un certificat d’assurance vie versées au décès de l’assuré peuvent être exclues du revenu brut du bénéficiaire aux fins de l’impôt sur le revenu. Consultez votre fiscaliste pour obtenir des renseignements détaillés adaptés à votre situation personnelle. Foresters, ses représentants et ses employés ne fournissent aucun conseil juridique ou fiscal. Les renseignements fournis dans ce document ne sont qu’un résumé de notre interprétation des lois et de la réglementation actuelles. Les acheteurs éventuels de produits financiers devraient consulter au préalable leur conseiller fiscal ou juridique.

2 Assuré par L’Ordre Indépendant des Forestiers.

3 Les bénéfices de membre de Foresters sont non contractuels, sujets à des conditions d’admissibilité, à des définitions et à des restrictions spécifiques à chaque bénéfice, et peuvent être modifiés ou annulés sans préavis.

0 253
Louise Armstrong

Louise Armstrong is a Toronto-based freelance writer and content manager who blogs about life and work at www.louisearmstrong.com