Que faire si vous êtes victime d’un vol d’identité

Début septembre, la société Equifax a annoncé qu’elle avait été victime d’un important incident de cybersécurité au cours duquel les renseignements personnels de millions de personnes au Canada, aux États-Unis et dans d’autres pays ont été volés. Parmi les renseignements compromis sont à noter les noms, adresses, numéros d’assurance sociale ou de sécurité sociale et, dans certains cas, les numéros de carte de crédit.

Le vol chez Equifax n’est que le dernier exemple de la manière dont vos renseignements personnels peuvent être compromis. Les voleurs peuvent utiliser ces renseignements de façons pernicieuses variées, notamment :

  • pour accéder à vos comptes en banque afin de voler votre argent
  • pour ouvrir des comptes en banque afin d’y cacher des transactions illégales
  • pour faire des demandes de prêts, de cartes de crédit ou d’autres services
  • pour faire des achats
  • pour cacher des activités criminelles
  • pour obtenir des passeports ou des prestations du gouvernement

Alors… que faire si vos renseignements sont volés?

Bien que le nombre d’incidents de vols d’identité notables soit faible, il est important d’être proactif pour minimiser le risque d’être victime de vol d’identité.

Voici quelques mesures importantes à prendre pour minimiser les risques et protéger vos finances.

  1. Avisez le service de police local du vol d’identité en déposant un rapport. Cela constituera votre référence dans l’éventualité où une fraude est commise au moyen de votre identité à l’avenir.
  2. Mettez-vous en contact avec votre banque, votre fournisseur de carte de crédit et toute autre institution financière pour les avertir du vol. Ces établissements peuvent mettre une note à votre dossier pour le surveiller et détecter les transactions suspectes.
  3. Communiquez avec les agences d’évaluation du crédit pour qu’une alerte soit placée dans votre dossier. Il sera alors plus difficile pour quiconque d’ouvrir un compte en votre nom. Cependant, vous serez sans doute obligé de renouveler cette demande tous les 90 jours. Vous pouvez également obtenir une évaluation du crédit gratuitement une fois par an.
  4. Avisez les organismes fédéraux de lutte contre la fraude, comme le Centre antifraude du Canada ou la Federal Trade Commission (FTC), organisme gouvernemental américain. Assurez-vous de fournir votre numéro de rapport de police. Le site de la FTC (gov) contient un plan de travail indiquant les étapes à suivre.

Si vous découvrez que vos renseignements ont été utilisés pour ouvrir, disons, un compte de carte de crédit, vous devez fermer les comptes frauduleux. Contactez le service anti-fraude de l’entreprise et expliquez que vous êtes victime d’un vol d’identité. L’entreprise peut vous demander de fournir une copie de votre rapport de police ou de vol d’identité, ou exiger que vous remplissiez un formulaire de contestation. Une fois cela effectué, demandez que soit écrite une lettre indiquant que :

  • le compte n’était pas le vôtre;
  • vous vous dégagez de toute responsabilité pour ce compte;
  • le compte a été retiré de votre rapport de solvabilité par l’entreprise.

Assurez-vous de conserver cette lettre pour une utilisation future si, par exemple, le compte frauduleux réapparaît sur votre rapport de solvabilité.

Il y a plusieurs choses que vous pouvez faire pour minimiser le risque de devenir victime d’un vol d’identité.

  • Achetez une déchiqueteuse et utilisez-la. Détruisez les reçus, les offres de crédit, les relevés de compte, les cartes de crédit expirées et tout autre document qui contient des renseignements personnels que vous n’avez pas besoin de conserver.
  • Surveillez votre compte en banque et vos comptes de carte de crédit au moins tous les mois pour vous tenir à l’affût d’activités non autorisées.
  • Prenez garde aux procédés d’« hameçonnage », où les voleurs essayent de vous faire révéler des renseignements personnels (comme votre date de naissance, votre numéro d’assurance sociale ou de sécurité sociale ou le numéro de votre carte de crédit) en personne, par courrier ou en ligne.
  • Conservez votre numéro d’assurance sociale ou de sécurité sociale en lieu sûr. Ne le mettez pas dans votre portefeuille, ne l’écrivez nulle part. Faites-en part uniquement si c’est absolument nécessaire.
  • Installez un pare-feu ou un logiciel antivirus sur votre ordinateur personnel pour prévenir le vol de données.
  • Utilisez des mots de passe uniques et compliqués sur les sites Web financiers pour éviter le piratage. Changez votre mot de passe si cette entreprise fait rapport d’atteinte à la sécurité des données.
  • Soyez attentif à votre cycle de facturation. Si les relevés financiers ou les factures sont en retard, contactez l’entreprise ou le service en question.
  • Vérifiez votre évaluation du crédit une fois par an (que vous pouvez faire gratuitement), et soyez à l’affût de tout compte non autorisé.

Personne ne veut que son identité soit compromise. Cela peut entraîner des années d’explications et de disputes avec des institutions financières pour éviter d’être poursuivi ou d’avoir une évaluation du crédit ternie.

En suivant les conseils ci-dessus, vous pouvez contribuer à minimiser le risque d’être une victime et être prêt à prendre les mesures nécessaires en cas d’usurpation de votre identité.

 

415793 FR (12/17)

0 164
Greg Hubert

<p>Greg is a recovering news junkie and former financial journalist who covered the markets for over a decade. He loves digital storytelling utilizing blogs, video, and social media. He strives to increase financial literacy for all.</p>