Que faire si vous n’avez pas épargné suffisamment pour les frais de scolarité de votre enfant?

Les frais d’études collégiales ne sont pas matière à rire. Il semble qu’une fois que nous avons enfin fini de rembourser nos propres frais de scolarité, nous sommes confrontés à nos propres adolescents et à leurs frais d’études collégiales.

Selon le conseil d’administration du Collège, le coût des frais de scolarité a augmenté environ de 5 % par année au cours des 10 dernières années1, ce qui ne vous facilite pas la tâche pour la réalisation de votre objectif. Cependant, avec un peu d’ingéniosité, vous pouvez toujours aider votre futur étudiant bien-aimé à se permettre une expérience formidable au collège.

Envisagez d’autres solutions

Souvent, nous sommes convaincus que la seule « véritable » façon d’aller au collège est de passer quatre ans sur le campus de l’école où nous avons l’intention de suivre des études. La réalité, c’est qu’il faut réaliser d’importantes économies si l’on veut entamer un parcours scolaire dans un collège communautaire, se déplacer de la maison, et être transféré à son école préférée pour la ou les deux dernières années d’études.

« De nombreux étudiants qui disposent d’un budget limité commencent un programme dans un collège communautaire local ou dans une école publique locale où les frais de scolarités sont inférieurs », explique Wilma Broering, conseillère financière agréée au service Monnaie courante de Foresters. « En fait, de nombreuses familles remarquent que de cette façon, elles peuvent payer les deux premières années au complet, ce qui réduit la pression liée à la contraction d’une dette d’études.

Soumettez des demandes de subventions et de bourses d’études

Des bourses d’études sont disponibles si un étudiant sait où chercher, mais ce ne sont pas ces bourses qui vont chercher un étudiant. Si un étudiant traite la recherche de bourses d’études et de subventions comme un emploi à temps partiel, il peut obtenir un généreux financement.

Gardez à l’esprit que l’« argent donné », cela n’existe pas – votre étudiant devra faire des efforts et utiliser un système pour assurer le suivi des dates butoirs et des exigences en matière de soumission. De nombreux étudiants qui suivent ce plan finissent par financer leurs études, du moins en partie.

Montrez-vous extrêmement prudent lorsque vous contractez une dette

Une fois que vous aurez déterminé le montant que vous avez économisé, le montant que vous pouvez obtenir grâce à des bourses d’études, et le montant que vous pouvez payer au fur et à mesure, alors vous serez peut-être enclin à envisager des prêts aux étudiants. Il est tentant de privilégier d’abord les prêts aux étudiants, car en général, il n’est pas nécessaire de répondre à des conditions en matière de crédit et on ne calcule pas si votre enfant peut rembourser la dette une fois son diplôme obtenu.

Ne vous laissez pas tenter par cet argent facile. Lorsque votre enfant obtiendra son diplôme, il sera tout sauf facile pour lui de faire face à des paiements de 500 ou 600 dollars par mois. Le financement d’une partie des études collégiales de votre enfant peut sembler logique, étant donné que les taux d’intérêt sont inférieurs aux dettes non garanties telles que celles des cartes de crédit.

Essayez de réfléchir raisonnablement lorsque vous conseillez votre enfant au sujet de la contraction d’une dette d’études et d’élaborer un plan de gestion des paiements, même s’il ne décroche pas un emploi de rêve tout de suite après ses études.

Dans l’ensemble, le financement de l’expérience de votre enfant au collège peut être gérable si vous restez flexible et rationnel quant à la définition d’un montant raisonnable à payer.

  1. Conseil d’administration du Collège : Tendances du prix de l’établissement universitaire pour 2016

 

414509 FR (06/17)

0 157
Marcy Musselman

<p>Marcy Musselman is a Financial Coach for Foresters Everyday Money, providing unbiased financial coaching and education with the goal of improving the financial wellbeing of Foresters Members. With over 20 years’ experience in the fields of investments, insurance, student loans and mortgages, Marcy writes about all aspects of personal finance with a focus on how family life changes effect credit, debt and budgeting needs.</p>