Un femme regarde a un ordinateur

À quel rythme devrais-je essayer de rembourser ma dette d’études?

Avec plus de 1,2 mille milliards (oui, vous lisez bien) de dette des étudiants actuellement en souffrance, de nombreux jeunes travailleurs qui ont une dette d’études s’inquiètent de l’équilibre entre le remboursement de leur dette et le paiement de leurs dépenses de la vie quotidienne.1

Voici trois conseils qui vous aideront à trouver le juste équilibre.

1. Déterminez votre budget

Sur la base de vos dépenses actuelles, déterminez le montant que vous pouvez raisonnablement consacrer à votre dette d’études.

« Parfois, le montant que nous pouvons nous permettre et le montant que vous pouvons réellement gérer sont deux choses différentes une fois que l’on fait le calcul », explique Beth Blanco, conseillère financière accréditée auprès de Monnaie courante, le service d’encadrement financier en direct de la Financière Foresters.

« Il est important que votre budget soit équilibré avant d’envisager d’accélérer le remboursement de votre dette d’études. »

Cela veut dire notamment qu’il faut continuer de mettre de l’argent de côté tous les mois pour toute dépense ou urgence inattendue. En affectant la totalité de vos fonds à une dette sans coussin financier, vous pourriez courir à la catastrophe.

2. Envisagez de repousser les changements dans votre style de vie

Vous cherchez à acheter une nouvelle voiture, à déménager ou à acheter une maison? Envisagez de reporter ces changements à plus tard, entre six mois et un an, et à la place, doublez la mise sur votre dette d’études.

Souvent, tout particulièrement une fois que vous avez obtenu votre diplôme et que vous décrochez ce premier « véritable » emploi, vous êtes tenté de consacrer tous vos revenus non alloués à un déménagement de la maison de vos parents, au remplacement de cette voiture déglinguée, ou à l’achat d’une maison.

Cependant, le moindre progrès que vous pouvez accomplir en termes de remboursement de votre dette d’études au début de l’emprunt peut vous permettre de réaliser d’importantes économies en frais d’intérêts.

3. Évaluez vos options

Avant de commencer à mettre tout votre argent dans le remboursement de votre dette, évaluez vos options. Les fonds que vous envisagez d’utiliser pour rembourser votre dette d’études peuvent en fait s’avérer plus utiles si vous les affectez plutôt au remboursement de votre dette de carte de crédit.

« Avec des taux d’intérêt à deux chiffres sur les cartes de crédit et des taux d’intérêt à un seul chiffre sur les prêts aux étudiants, il serait peut-être préférable de rembourser d’abord sa carte de crédit », explique Blanco.

L’intérêt sur la dette d’études peut également être déductible d’impôt, tandis que la dette de carte de crédit ne l’est généralement pas. En outre, si vous pouvez gérer le remboursement de vos dettes autres que votre dette d’études, vous aurez alors plus d’argent à consacrer à un plan de remboursement plus rapide de ladite dette.

Il est clair qu’il n’existe pas d’approche universelle envers le remboursement de la dette d’études, mais restez assuré que tout progrès accompli en vue de réduire votre endettement général en vaudra la peine.

Vous devriez également envisager des programmes spéciaux qui peuvent rembourser automatiquement vos prêts aux étudiants si vous travaillez pour un organisme sans but lucratif, si vous êtes enseignant, ou si vous vous trouvez dans d’autres circonstances uniques. Enfin, si vous avez du mal à rembourser vos prêts à l’heure actuelle, communiquez avec votre prêteur pour discuter d’options de remboursement potentielles.

  1. Banque fédérale de réserve de New York, Center for Microeconomic Data Household Debt and Credit Report (https://www.newyorkfed.org/microeconomics/hhdc.html)

414510 FR (06/17)

0 146
Marcy Musselman

<p>Marcy Musselman is a Financial Coach for Foresters Everyday Money, providing unbiased financial coaching and education with the goal of improving the financial wellbeing of Foresters Members. With over 20 years’ experience in the fields of investments, insurance, student loans and mortgages, Marcy writes about all aspects of personal finance with a focus on how family life changes effect credit, debt and budgeting needs.</p>