Les REEE et la retraite – des conseils d’établissement d’un budget pour la génération X

Le scénario créé ici n’est qu’à titre indicatif. Foresters ne déclare aucunement que les renseignements ci-inclus sont exacts et n’accepte aucune responsabilité pour les inexactitudes éventuelles qu’ils pourraient contenir. Lesdits renseignements peuvent être changés sans préavis. Foresters ne donne aucun conseil juridique, fiscal ou de planification financière. Les avis ou conseils exprimés ne doivent pas être acceptés comme ceux de Foresters. Veuillez communiquer avec votre conseiller en référence à votre situation personnelle.

Choses qu’il faut savoir

Travail : Sheldon est un électricien professionnel depuis 15 ans. Il aime beaucoup son travail, et en espérant qu’il puisse maîtriser les douleurs lombaires qu’il éprouve de temps à autres, il voudrait continuer à travailler au moins jusqu’à l’âge de 60 ans.

Situation personnelle:

  • Situation de famille : marié depuis 12 ans
  • Enfants : deux (9 et 5 ans)
  • Prix d’achat du domicile : 450 000 $
  • Valeur actuelle du domicile : 470 000 $
  • Solde hypothécaire : 310 000 $
  • Salaire de sa conjointe : 58 000 $
  • Automobiles : deux
  • Dette de ligne de crédit : 10 000 $

Autres remarques : Maintenant que leur cadet a commencé à fréquenter l’école, la femme de Sheldon a décidé de retourner au travail dans la société d’une amie à titre d’analyste commerciale.

L’aînée de Sheldon a été acceptée dans une équipe de compétition de soccer en salle cette année. En plus du temps supplémentaire à y passer, cela coûte des centaines de dollars qui n’avaient pas été prévus.

Malheureusement, une fuite dans leur sous-sol l’année dernière a révélé des dommages structurels importants. Sheldon et sa femme ont été obligés de retirer 10 000 $ de leur ligne de crédit pour financier les rénovations. Ils viennent juste de commencer à rembourser cette dette.

Confessions financières :

Sheldon adore s’informer sur les actions et la vie des entreprises pendant sa pause de midi. Il y a deux ans, il s’est inscrit sur un site web de transactions qui lui permet d’acheter et de vendre des actions avec des frais minimes. Ses actions ont enregistré des rendements tellement bons qu’il a décidé d’investir la plupart de l’épargne mensuelle de la famille de cette manière.

Sheldon et sa femme n’ont pas encore ouvert un compte d’épargne pour les études postsecondaires de leurs enfants. Étant donné que ses actions lui rapportent de belles sommes, Sheldon estime qu’il n’aura qu’à retirer de l’argent de ce compte pour les frais de scolarité le moment venu.

Les chiffres

Revenu moyen de Sheldon  70 000 $
Revenu combiné des époux  128 000 $
Revenu mensuel combiné après impôt 8 000 $
RÉR 25 000 $
Actions 15 000 $
Compte d’épargne ordinaire 3 000 $

Budget mensuel

Paiement hypothécaire 2 300 $
Assurance habitation 100 $
Impôt foncier 500 $
Entretien ménager 350 $
Paiement de la ligne de crédit 500 $
Garde des enfants après l’école 600 $
Dépenses et assurance automobile 700 $
Services publics 175 $
Téléphone/TV/Internet 180 $
Soccer et activités pour les jeunes 200 $
Épicerie 900 $
Repas et mets à emporter 200 $
Vêtements, soins de beauté, etc. 300 $
Divers 200 $
Cotisation au REER 100 $
Achat d’actions 200 $
Vacances/épargne pour un nouveau véhicule 495 $
Solde restant 0

Objectifs financiers et rêves :

  1. Une maison trop petite – Avec les enfants qui grandissent, il commence à manquer d’espace dans la petite maison de Sheldon. Les visites en salle de bain sont maintenant strictement programmées. C’est la raison pour laquelle Sheldon et sa femme ont résolu de déménager dans une maison plus spacieuse au cours des trois prochaines années.
  2. Le pied au plancher – Tandis que la voiture de sa femme est toute neuve (un cadeau des beaux-parents de Sheldon), Sheldon estime devoir remplacer sa camionnette vieillissante au cours de l’année qui s’annonce.
  3. Une croisière de plaisance – N’ayant jamais passé de vraies vacances en famille, Sheldon espère pouvoir partir en croisière aux Caraïbes avec les enfants l’été prochain.
  4. Déjà prêts pour la retraite – Sheldon et sa femme rêvent déjà de leur retraite. Sheldon estime que s’ils peuvent économiser 2 millions de dollars, cela suffirait largement à financer leur condo de retraite et des aventures à l’étranger en sac à dos.

La perspective du conseiller

– Avec Lyn Greer, planificatrice financière certifiée lyn-greer

Les renseignements suivants se fondent sur un entretien mené auprès d’une planificatrice financière certifiée. Les avis ou conseils exprimés ne doivent pas être interprétés comme ceux de Foresters.

Q : Je dirais que Sheldon est le premier « véritable adulte » dans le cadre de notre étude. Il a une carrière, des enfants et même une hypothèque. Qu’est-ce que vous remarquez dès le départ?  

R : Ce sont vraiment les « douleurs lombaires ponctuelles » de Sheldon. Étant donné que Sheldon est une personne de métier, je me demande immédiatement s’il a une assurance invalidité. S’il n’en a pas, il met à risque sa source de revenu et d’actif la plus importante (lui-même). La situation de Sheldon toute entière présente un profil de risque très élevé.

Q : Alors, comment peut-il commencer à arranger tout ça?

R : Il est évident dans ce cas que Sheldon et sa femme pourraient ne pas avoir suffisamment d’assurance pour leur famille. Qu’adviendrait-il si l’un d’entre eux ne pouvait pas travailler pour une raison quelconque? Ils ont un besoin pressant de plan de sauvegarde.

Q : De plus, les dépenses de Sheldon changent, notamment du fait que sa fille vient de se joindre à une équipe de soccer de compétition. Vous arrive-t-il d’essayer de convaincre vos clients d’éviter d’inscrire leurs enfants à des activités parascolaires onéreuses?

R : (Elle rit) Eh bien, c’est un sujet délicat, car tout est dû à nos enfants, n’est-ce-pas? C’est vraiment un débat interne. Mon fils joue au hockey et ça coûte très cher. Mais en contrepartie, il y apprend la discipline, développe des compétences en leadership, se fait des amis, et c’est une pratique athlétique.

Je le répète, je ne juge pas mes clients. Je veux qu’ils dépensent leur argent comme ils l’entendent. Mais ça revient à décider comment on veut diviser sa cagnotte. Si vos enfants participent à ces activités, que devez-vous sacrifier d’autre?

Q : Puisqu’on parle de sacrifice, voyez-vous une plus grande maison dans l’avenir pour Sheldon?

R : Sa maison a accumulé une valeur de 160 000 $; il pourrait la vendre et utiliser cet argent pour acheter un domicile plus grand et contracter une hypothèque plus importante. Mais cela signifie qu’il aura des paiements hypothécaires plus élevés ou qu’il lui faudra plus de temps pour les rembourser.

Ses impôts fonciers augmenteront ainsi que les services publics s’il achète une plus grande maison.

Q : Ce n’est peut-être pas la meilleure option pour l’instant?

R : Peut-être pas. Sheldon a des problèmes lombaires et sa femme travaille dans la société d’une amie. Je ne sais pas si ces emplois sont à vie. Mais je comprends que leur aînée a déjà 9 ans; ils ne voudront peut-être pas attendre sept ou huit ans que leur situation financière leur permette d’acheter une nouvelle maison. Et d’ici là, les enfants pourraient se préparer à partir faire leurs études ailleurs.

Q : S’ils mettent en attente l’achat d’une nouvelle maison, où devraient-ils placer leur argent?

R : Ils devraient ouvrir un REEE pour l’éducation de leurs enfants immédiatement. S’ils attendent encore cinq ans, ce sera vraiment dur pour eux. De plus, s’ils ne commencent pas à économiser pour leur enfant d’ici qu’il ait atteint 9 ans, ils ne pourront pas recevoir la subvention maximale du gouvernement pour leurs cotisations (7 200 $). Au fur et à mesure que des cotisations sont versées dans un REEE, le gouvernement fournit une subvention de 20 % à titre de dépôt supplémentaire.

Q : Je suis sûre que Sheldon aimerait également que je vous parle de ces vacances en famille et de la nouvelle camionnette…

R : Si ces choses sont très importantes pour lui, il pourrait allouer une partie des 200 $ qu’il investit dans les actions en ce moment. Mais honnêtement, je ne pense pas que cet argent doive être consacré à des vacances ou à une nouvelle camionnette. Il faut qu’il commence à épargner pour les études de ses enfants et sa retraite. Une partie des 495 $ qu’il met de côté présentement dans le fonds des vacances/de la camionnette pourrait être versée à un REEE.

Essentiellement, il n’a pas réussi à libérer suffisamment d’argent pour répondre à tous ses objectifs. Alors, il faudra qu’il en choisisse un (soit la camionnette, soit les vacances) pour l’instant. Mais je ne recommande pas qu’il utilise les 3 000 $ de son compte d’épargne pour aider à couvrir une de ces dépenses, car cela ne laisserait aucune marge de manœuvre dans son budget et pas de fonds d’épargne d’urgence.

Q : D’après vous, Sheldon ferait-il mieux de ne pas utiliser ces sites Web pour vendre et acheter des actions lui-même?

R : Ce qui m’inquiète, c’est ce qu’il va arriver s’il n’a pas le temps de suivre ses investissements. S’il tombe malade ou choisit de mauvaises actions. À mon avis, ça représente réellement un risque élevé.

Il faut qu’il établisse une assise financière sûre pour sa famille, qui doit comprendre un REEE et des investissements à long terme plus sûrs. Il faut qu’il diversifie son portefeuille. Pour l’instant, il impose à sa famille entière une tolérance du risque élevée.

Q : L’épouse de Sheldon devrait-elle prendre un rôle plus actif dans la gestion de leurs finances? On dirait qu’elle n’est pas complètement au fait des risques qu’il prend.

R : Oui, sa femme devrait établir son propre profil de risque pour comprendre sa zone de confort. Même si l’un des époux prend les rênes des finances, il est indispensable qu’ils en parlent constamment. Ils doivent tous les deux être au courant de leur panorama financier.

Q : En fin, qu’en est-il de la retraite de Sheldon? Il semble penser que sa femme et lui-même doivent économiser 2 millions de dollars, mais on se sait pas très bien comment il en est arrivé à ce chiffre.

R : Comme nous en avions discuté avec Sally, tout dépend de ce que vous prévoyez dépenser pendant votre retraite. Étant donné que Sheldon et sa femme comptent faire beaucoup de voyages, ils devraient intégrer le coût d’une assurance santé. Les frais de santé empêchent un grand nombre de retraités de voyager, surtout aux États-Unis.

En général, Sheldon et sa femme doivent commencer à épargner beaucoup plus que les 300 $ qu’ils mettent de côté par mois pour l’instant s’ils veulent avoir 2 millions de dollars pour leur retraite. Sheldon doit examiner ses dépenses mensuelles. Tout ce qu’il gagne est utilisé, mais il a des objectifs qui exigent davantage d’argent. Alors quelque chose doit céder. Soit il dépense moins pour pouvoir atteindre ces objectifs, soit il doit les réviser.

Recommandations finales pour Sheldon:

  1. Commencer à épargner dans un REEE pour l’éducation de ses enfants
  2. Acheter une assurance vie et une assurance invalidité
  3. Prendre un peu de recul et planifier avec son épouse. Établir ses priorité d’objectifs financiers et de dépenses

La biographie de Lyn: Lyn Greer est une comptable agréée et une planificatrice financière certifiée à Richmond Hill, Ontario. Elle a siégé au conseil consultatif national de l’IPC et a également fait du bénévolat pour le Financial Standards Planning Council. Elle se spécialise dans la planification fiscale globale qui est un élément clé de son approche envers la gestion du patrimoine, ainsi que dans l’analyse des flux de trésorerie, l’épargne disciplinée, l’assurance et la planification successorale. Vous pouvez communiquer avec Lyn ou en apprendre davantage sur le site Web officiel de l’équipe Greer.

0 569
Eric Tyndale

<p>Eric has an extensive background in content marketing and professional writing. He loves to write about personal finance and life insurance issues for the Lifenotes blog because he enjoys the challenge of making complicated topics fun for readers! Eric also covers community outreach initiatives.</p>

Laisser un commentaire