Solution à la procrastination : commencez à investir comme une grande personne!

Comme il en est pour bon nombre de Canadiens, votre stratégie de placement peut commencer à ressembler à ces vieux jeans délavés qui ne vous vont plus vraiment bien. Vous continuez à les porter parce que c’est la première chose que vous voyez dans votre armoire, et, franchement, en acheter des neufs qui vous iraient à merveille exigerait trop d’efforts.

Si votre portefeuille de placement est composé uniquement du compte d’épargne que vous avez ouvert quand vous aviez 15 ans, en réalité, vous vous faites vraiment du tort. Nous sommes ici pour faire entendre la voix de votre conscience financière et vous aider à constituer un avenir financier sain.

Inhibiteurs mentaux : pourquoi remettez-vous la tâche à plus tard?

Trop de travail. L’élaboration d’un plan solide prend du temps et de l’énergie, deux commodités dont nous ne disposons pas en surplus dans nos journées chargées. Une gestion du temps solide, qui nécessite une demi-heure consacrée à vos finances chaque semaine, est un excellent moyen de surmonter cet obstacle. Après tout, ce qui importe, c’est d’avancer à petits pas.

La crainte de l’échec. Une stratégie cohérente comprend des investissements qui ne sont pas aussi certains que le 1,5 pour cent que vous êtes susceptible de réaliser dans votre compte d’épargne. Par exemple, les actions sont notoirement instables, et bon nombre de personnes ne peuvent pas tolérer cette instabilité. Une simple petite recherche permettra heureusement de faire remarquer qu’il y a quelque chose pour tout le monde, même pour les personnes les plus prudentes.

La stratégie actuelle fonctionne très bien. Pourquoi réparer ce qui va bien? La réponse est que, en vous renseignant et en vous sensibilisant sur le sujet, vous réaliserez que tout n’est pas aussi simple que cela! Il existe un tel éventail d’options d’investissements qu’il serait vraiment dommage de ne pas profiter des avantages qu’offre la diversification.

Vous ne savez pas par où commencer. Les choix ne manquent pas de nos jours, que ce soient des applications, des maisons de courtage à escompte ou des robots-conseillers. En appliquant la politique de l’autruche, vous n’avez pas à vous occuper de ces options. Le fait est que la technologie a rendu l’investissement plus accessible que jamais pour l’investisseur ordinaire.

Changer votre raisonnement : comment adopter une réflexion positive à propos de l’investissement

Rendements, rendements, rendements. Comme nous l’avons mentionné plus tôt, votre compte d’épargne rapporte probablement des intérêts au taux de 1,5 pour cent. Un excellent revenu d’après vous si vous ne connaissez rien d’autre, mais que diriez-vous de pouvoir en obtenir quatre fois plus? Pour adopter une réflexion positive à propos de l’investissement, vous devez penser au long terme. Les données indiquent que l’indice S&P 500 a obtenu un rendement moyen de sept pour cent entre 1950 et 2009. Si vous détenez 5 000 $ dans votre compte d’épargne et y ajoutez 1 000 $ chaque année, vous aurez accumulé 45 697 $ à la fin d’une période de 30 ans. Si vous investissez le même montant dans un portefeuille diversifié générant un rendement de sept pour cent, vous obtiendrez la somme énorme de 132 522 $1!

En ne faisant rien, vous perdez de l’argent. Le fait est que, pour compenser le coût de l’inflation, il faut que vous investissiez. Le taux de l’inflation au Canada oscille généralement entre un et deux pour cent2, autrement dit, il se rapproche étrangement de l’intérêt obtenu sur votre compte d’épargne. Ce qui signifie en réalité que vous ne réalisez pas d’argent et que, si vous cachez votre argent sous votre matelas, en fait, vous en perdez.

Ce n’est pas si effrayant que cela. Personne n’aime l’idée de perdre de l’argent à l’image des événements du krach boursier de 2008.  La bonne nouvelle est que maintenir un portefeuille diversifié composé d’espèces, de titres à revenu fixe et d’actions peut contribuer à limiter les pertes, et maintenir une perspective de long terme démontrera que ce qui baisse doit finalement remonter. Vous ne nous croyez pas? Vérifiez la manière dont les marchés ont rebondi depuis 2008.

Points de départ : premiers pas pour atteindre l’indépendance financière

Commencez à vous renseigner. Si vous envisagez de tout faire vous-même, prenez le temps de vous informer sur les options comme celles des maisons de courtage à escompte et des robots-conseillers. Des ressources d’investissement en ligne comme  Canadian Couch Potato et MoneySense constituent un excellent point de départ. Si tout faire vous-même n’est pas votre style, prenez rendez-vous avec un conseiller financier de bonne réputation et lancez la discussion.

Automatisez les versements. Une fois que vous aurez décidé où vous voulez placer votre argent, automatisez le processus. Que ce soit dans un CELI, un REER ou dans tout autre véhicule de placement, établissez des virements automatiques qui conviennent à votre chèque de paye, et vous n’en ressentirez même pas les effets.

Choisissez vos placements. Une fois que vous aurez choisi vos véhicules d’épargne, le moment sera venu de les approvisionner. Sélectionnez une poignée de placements selon votre tolérance au risque. Ceux qui peuvent le tolérer pourraient placer une partie de leur portefeuille dans des actions de société en croissance, tandis que les investisseurs plus prudents s’en tiendront sans doute aux sociétés reconnues qui versent des dividendes. Les fonds communs de placement et les fonds négociés en bourse (FNB) procurent un excellent moyen de se familiariser avec des industries et des régions géographiques différentes.

Le début d’une nouvelle année est toujours une bonne occasion pour revoir ses objectifs et, à l’approche de 2017, c’est le moment idéal pour placer vos finances au premier plan. Jetez la base de votre plan d’investissement dès maintenant, mettez-le sur pilote automatique et faites fructifier votre argent pour les années à venir.

  1. Statistiques tirées de com 2016. En présumant une capitalisation mensuelle sur un compte d’épargne et une capitalisation annuelle sur les investissements.
  2. Statistiques tirées de fr.inflation.eu 2016.
0 416
Pira Kumarasamy

<p>Pira Kumarasamy is a Toronto-based freelance writer and communications consultant in the financial space. She has a background in economics and enjoys making complex financial topics relatable to the average Canadian. Her areas of interest include financial markets, student loans and real estate. You can reach her on Twitter (@PiraKumarasamy) or LinkedIn.</p>