Que faire lorsque la lassitude pandémique frappe?

La chose la plus importante à comprendre sur la lassitude pandémique est peut-être qu’elle est réelle. Cela fait maintenant près d’un an que nous sommes confrontés à cette crise sanitaire mondiale, et nous sommes toujours en deuil de la « vie normale » que nous connaissions autrefois et nous essayons de nous habituer à cette nouvelle réalité étrange.

Les humains sont des créatures sociales. Il est contre notre nature de nous isoler de notre famille et de nos amis pendant de longues périodes et le manque de socialisation régulière est un défi. Les sentiments de frustration et de désespoir sont tout à fait naturels en ce moment. Ce n’est pas facile, et le chagrin que vous pouvez ressentir est réel. 

Le danger associé à la lassitude pandémique est tel que les mesures que nous sommes censés prendre – distanciation sociale, port d’un masque dans les lieux publics, lavage régulier des mains, contact étroit avec un petit groupe de personnes identiques – peuvent nous amener à nous relâcher et à prendre des risques.

Cependant, laisser échapper ces mesures de protection et ne pas être aussi prudent que nous l’étions autrefois signifie que nous nous exposons, ainsi que ceux qui nous entourent, à des risques plus importants. Et plus le nombre de gens atteint par la COVID-19 augmente, plus le risque de fermetures répétées d’écoles et d’entreprises augmente. 

La solution consiste donc à trouver des moyens sains de faire face à la fatigue liée à la pandémie et à recharger sa batterie afin de pouvoir continuer à faire le nécessaire pour maîtriser la propagation de la COVID-19.

Sharp HealthCare, vous propose les conseils suivants qui peuvent vous aider à combattre la lassitude pandémique1 :

  1. Obtenez vos informations auprès de sources fiables. Il est important de rester informé, mais assurez-vous d’obtenir vos informations auprès de sources fiables comme le CDC.
  2. Arrêtez de défiler. Évitez la tentation de faire des recherches interminables sur Internet qui peuvent potentiellement causer encore plus d’anxiété et de désinformation.
  3. Faites une pause d’actualité. Il est important de consulter les nouvelles locales à intervalles réguliers pour vous assurer de connaître les détails liés à la COVID-19 dans votre collectivité, mais essayez d’éviter de vous laisser submerger par une exposition constante. Si vous vous retrouvez pris dans cette boucle, éloignez-vous de l’ordinateur ou de la télévision et faites autre chose : lisez un livre, promenez-vous, préparez une friandise pour votre famille ou appelez un ami.
  4. Prenez bien soin de vous. Le stress est dur pour le corps et l’esprit. Alimentez votre corps avec des aliments sains, faites régulièrement de l’exercice, dormez autant que vous le pouvez, pratiquez des techniques de relaxation et d’ancrage pour calmer votre esprit, et prenez régulièrement soin de vous.
  5. Restez connecté. Oui, il se peut que nous devions faire différemment maintenant, mais continuez de contacter régulièrement vos amis et les membres de votre famille. Nous avons tous besoin de ce précieux contact en ce moment, et c’est l’occasion de nous encourager mutuellement à continuer à prendre toutes les mesures nécessaires pour éviter d’attraper ou de propager le virus. 

Il est important de noter que si vous avez vraiment des difficultés, vous pouvez envisager de consulter votre médecin ou un professionnel de la santé mentale pour obtenir de l’aide. L’anxiété est à la fois courante et traitable, il n’y a donc aucune raison d’avoir honte si vous la ressentez en ce moment – et il n’est certainement pas nécessaire de continuer à souffrir lorsque de l’aide est disponible.

Les ressources suivantes peuvent également constituer un bon point de départ :

Au Canada : Espace mieux-être

Au Royaume-Uni : National Institute of Mental Health

Aux États-Unis : Mental Health America

SOURCES

1 https://www.sharp.com/health-news/are-you-feeling-covid-19-quarantine-fatigue.cfm

Déni de responsabilité : La Financière Foresters et ses employés, agents et représentants d’assurance-vie ne prodiguent pas, au nom de Foresters, de conseils juridiques, successoraux, médicaux, médicaux ou fiscaux. Consultez votre médecin ou un professionnel de la santé agréé pour toute question ou information concernant vos soins médicaux. 419532B FR (01/21)