L’importance de commencer jeune : Faire du bénévolat avec vos enfants

« Il est très important pour moi d’emmener mes garçons avec moi lorsque je fais du bénévolat », affirme Matthew Fleming-Duffy, membre de Foresters, au Royaume-Uni. « J’espère vraiment que ces activités contribuent à former leur caractère à long terme. »

Faire participer les enfants au bénévolat à un jeune âge leur montre une réalité différente de la leur et peut contribuer à leur donner une perspective plus large du monde qui les entoure. Mieux encore, cela peut contribuer à développer un esprit de communauté qui pourrait durer toute une vie.

Un autre type d’éducation

« L’éducation va au-delà de l’école », explique Matthew. « Nous élevons tous nos enfants de différentes manières et je pense que ces activités bénévoles, les trousses d’urgence, les dons de nourriture, etc. constituent une très bonne leçon de vie – ce qui est certainement le cas pour mes enfants. » 

Les enfants peuvent apprendre beaucoup de choses en faisant du bénévolat : de l’empathie et de la responsabilité civique aux compétences de vie comme la budgétisation, l’organisation et la planification. Nous savons que redonner à la collectivité et vivre avec un objectif est bon pour notre santé et notre bien-être, alors pourquoi ne pas commencer dès le plus jeune âge?

Pendant les fermetures au Royaume-Uni, Matthew a demandé une subvention Aide en cas de crise pour fournir de la nourriture à la banque alimentaire locale, dont il savait qu’elle avait subi une baisse des dons en raison de la pandémie. « Les gens sont orientés vers la banque alimentaire par les médecins ou une église », explique-t-il. « Ils vivent des moments difficiles et sont dans une situation désespérée. »

Après avoir reçu la subvention, il a emmené son fils aîné au supermarché. « Je lui ai fait faire des calculs pendant que nous faisions le tour du supermarché », se souvient-il. Je lui ai dit : « Nous avons un budget, alors je veux que tu fasses les bons calculs ». À la caisse, ils ont discuté avec le caissier de la subvention de bénévolat et de la manière dont ils allaient l’utiliser. Ensemble, ils ont déposé la nourriture à une équipe très reconnaissante de la banque alimentaire. Ils avaient aidé les autres et passé la journée ensemble.

« Tout ce que les enfants veulent de vous, c’est votre temps », affirme Matthew. « Vous donnez votre temps à d’autres personnes, mais si vous emmenez vos enfants, vous leur donnez aussi du temps en plus de leur apprendre de grandes leçons, ce qui est extrêmement important.

Traverser les générations

Fiona Ho est une employée de Foresters à Toronto et membre avec trois jeunes enfants – des des triplés de six ans. Elle a commencé à faire du bénévolat à l’école secondaire et, à l’université, elle a enseigné l’anglais aux nouveaux arrivants au Canada. Elle et son mari veulent poser les bases du bénévolat dès le début. « Avec un peu de chance, ils pourront transmettre cela à leurs enfants quand ils seront grands et auront leur propre famille », dit-elle. 

La pandémie de COVID-19 a rendu l’aide pratique difficile, surtout avec trois petits enfants. Cependant, Fiona a réussi à le faire grâce à une subvention Aide en cas de crise. Ils ont acheté et emballé de la nourriture pour une banque alimentaire locale et les enfants ont sauté sur l’occasion pour aider leur mère à porter les sacs. « Ils ne comprenaient pas le mot le concept des dons »,dit-elle. « Ils ont posé beaucoup de questions ». Un simple dépôt s’est transformé en expérience d’apprentissage pour les enfants lorsque la femme qui acceptait leur don a expliqué le fonctionnement de la banque alimentaire d’une manière adaptée aux enfants. « C’était une bonne façon de les initier au bénévolat à un niveau qu’ils peuvent comprendre », dit Fiona.

Conseils et idées pour les aider à démarrer

Nous encourageons les membres à faire participer leurs enfants aux activités des subventions Faites un IMPACT ou communautaires chaque fois que possible. Il peut s’agir d’emballer des trousses de soins sur la table de la salle à manger, de faire les courses, de ramasser les déchets dans un parc local ou d’écrire des cartes pour les personnes âgées. Mais il existe de nombreuses autres façons – petites et grandes – d’amener les enfants à aider les autres. Ils peuvent balayer le porche d’un voisin âgé, faire don de certains de leurs jouets à une œuvre de bienfaisance ou vous aider à apporter leurs vêtements à une collecte de vêtements lorsqu’ils en seront trop grands. N’oubliez pas que l’important n’est pas la taille ou la portée de l’action, mais les valeurs qu’ils en retirent.

Lisez l’article Little volunteers: How to get your kids interested in helping others pour obtenir d’autres conseils sur la façon d’élever la prochaine génération d’aidants.

419756 FR (04/21)